Accueil

LES FOULÉES ROSES CONTRE LE CANCER

Pour la 3e année consécutive, la ville d’Olivetla clinique de l'Archette et le comité départemental de la Ligue contre le cancer vous donnent rendez-vous à l'automne pour les Foulées roses. On vous espère nombreux les 30 septembre et 1er octobre 2017 !

 

SENSIBILISER ET APPRENDRE

Les Foulées roses, c’est une grande action de sensibilisation sur les bienfaits
de l’activité physique sur la santé,  notamment pour la prévention et la rémission des cancers.

Le programme des Foulées roses a été pensé en ce sens : information et sensibilisation
avec des stands d’information, des courses, des marches, pour les petits, pour les grands, pour les femmes, pour les hommes… Et un quiz, pour tester vos connaissances, à essayer ici !

Sans oublier que l’événement a pour but de récolter des fonds pour la Ligue contre le cancer ! En 2016, ce sont ainsi 43 500 € qui ont été reversés au comité départemental de la Ligue contre le cancer !

Twittez sur les #fouleesroses

 

En chiffres


participants
€ reversés en 2016
plus de
bénévoles
ère course contre le cancer du Loiret
courses et marches

SPORT, SANTÉ ET CANCER - CHIFFRES CLÉ

Différentes études indiquent que la pratique régulière d’une activité physique - même modérée - peut réduire jusqu’à 30 à 40 % les risques de cancer du sein.

Pour les autres cancers, les spécialistes estiment que l’activité physique diminue le risque de cancer du côlon de 18 % chez l’homme et de 20 % chez la femme. Chez ces dernières, elle réduit aussi de plus de 20 % le risque de cancer du sein, en particulier après la ménopause, et de 26 % celui de cancer de l’endomètre.

Chez les personnes en rémission, l’activité physique diminue le risque de récidive. Selon les études, les rechutes des cancers du sein, du côlon et de la prostate peuvent être réduites de près de 50 %.

La pratique d’une activité physique de 2 heures par semaine entraîne une baisse de 10% de risque du cancer du sein.

Une étude sur 12 000 patientes a montré que la mortalité était réduite de 41% chez les femmes qui font plus de 2,5 heures d’activité physique par semaine. Les risques de récidive sont également réduits.

Source « L’activité physique au service de la lutte contre le cancer du sein en Europe », Conférence, Parlement européen Bruxelles, 2012